prix fiv etats unis

Lorsqu’on évoque la gestation pour autrui, le fait pour une femme, la mère porteuse, de porter l’enfant de parents d’intentions (en couple ou célibataires, hétérosexuels ou homosexuels) jusqu’à la naissance, une technique de procréation médicalement assistée, on occulte généralement les autres techniques de procréation médicalement assistée qui sont nécessaires à la GPA. Comme la FIV ou fécondation in vitro, par exemple. Le recours à la procréation médicalement assistée aux Etats-Unis a un coût. Et il dépend du protocole de soin mis en place par le / la gynécologue-obstétricien(ne) qui vous suivra.  Retour sur les différentes étapes d’une gestation pour autrui.

Une GPA, c’est aussi une fécondation in vitro !

Le recours à la gestation pour autrui résulte d’une infertilité, dans certains cas : 

  • Il peut s’agir d’une infertilité physique soit une impossibilité pour une femme de porter son enfant due à une condition préexistante ou une pathologie (ablation de l’utérus, endométriose grave, syndrome MRKH ou d’Asherman, les raisons sont multiples).  
  • Il peut s’agir d’une infertilité sociale dans le cas d’un couple d’hommes 
  • Il peut s’agir des deux, dans le cas d’un couple de femmes ne pouvant pas porter leur enfant 

Dans l’immense majorité des cas, la mère porteuse porte un enfant qui ne lui est pas génétiquement lié.  Les médecins doivent donc en amont du transfert d’embryon dans l’utérus de la femme porteuse créer des embryons in vitro. La gestation pour autrui implique donc la fécondation in vitro

Pour les couples gays ou pour les femmes dont l’infertilité est liée à la production ovocytaire, un don d’ovocyte sera nécessaire. Dans d’autres cas, il est possible qu’un don de sperme soit nécessaire aussi.  

Des examens complémentaires pour accroitre le taux de réussite de l’implantation de l’embryon dans l’utérus de la mère porteuse, comme un diagnostic génétique pré-implantatoire, peuvent aussi s’avérer nécessaires. 

Les FIV dans le système de soins français et américains.  

La création des embryons et leur transfert dans l’utérus des mères porteuses aux Etats-Unis se fait dans des cliniques privées. Le montant de ces services est conséquent par rapport à ce que le patient pourrait payer de sa poche en France.

Le prix invisible du traitement contre l’infertilité en France ?

En France, en cas d’infertilité, les FIV sont remboursées par la sécurité sociale à hauteur de 4 cycles de tentatives.  

Parmi les chiffres que fournit l’assurance maladie française, la procréation médicalement assisté aurait coûté 300 000 000 d’euros à la sécurité sociale française pour un peu plus de 147 000 tentatives. Un chiffre que certains professionnels estiment sous estimés par rapport à la réalité.

Le coût réel d’un cycle de fécondation in vitro se situerait davantage entre 4000 et 5000 euros.  

La pression de la réussite aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, si chaque clinique propose un protocole de soin personnalisé en fonction du diagnostic de l’équipe médicale, de  nombreuses cliniques proposent aussi des devis packagés aux parents ou plusieurs tentatives de transfert sont possibles.  Ainsi, si le montant de tels packages s’échelonnent entre 40 et 50 000 USD, ils peuvent comprendre un nombre illimité de tentatives de transfert.  

Que comprend le prix d’une FIV aux Etats-Unis ?  

Aux USA, les packages de services de FIV dans le cadre d’une gestation pour autrui comprennent notamment : 

  • Les analyses et la cryogénisation du sperme 
  • L’examen médical de la mère porteuse et de la donneuse d’ovocyte. (Si pas de recours, l’examen de la mère d’intention.
  • Coordination médicale 
  • Prise de sang 
  • Échographies 
  • Instructions pour le traitement hormonal pré-transfert  
  • Contrôle de la stimulation ovarienne 
  • Evaluation psychologique et génétique de la donneuse d’ovocyte 
  • Échographie de base 
  • La ponction ovocytaire 
  • La coordination du transfert d’ovocyte 
  • Le transfert d’ovocyte et le test de grossesse. 
  • La fécondation in vitro à proprement parler (technique ICSI) 
  • La cryogénisation et la décongélation des embryons.  
  • Médicaments à destination de la mère porteuse  

Auxquels se rajoutent les traitement de laboratoire, et aussi les frais de pharmacie pour la mère porteuse. 

Le montant de ce package « prix d’une FIV aux Etats-Unis » s’établit généralement aux alentours de 40 000 USD.   

Le don d’ovocytes 

Dans le cadre d’un fécondation in vitro avec don d’ovocyte, certaines cliniques de fertilité disposent de leurs propres bases de données permettant de réduire une partie des coûts liées au don d’ovocyte. Certains de ces coûts seront donc inclus dans le package de base des cliniques. Ne resteront ainsi à charge que la compensation de la donneuse d’ovocyte et les frais légaux. Le coût minimum total d’un don d’ovocyte in-house peut ainsi avoisinner 7 500 USD.  

Si vous décidez d’avoir recours à une agence de donneuses d’ovocytes, le décompte sera différent. Il comprendra notamment (et le budget en sera plus conséquent) :  

  •  les frais d’agences de donneuses d’ovocytes soit à minima 4000 USD 
  • La compensation de la donneuse d’ovocyte de 5000 à 20000 USD.  
  • Les frais de voyage de la donneuse d’ovocyte jusqu’à la clinique pour réaliser la ponction à minima 200  
  • Les frais relatifs à l’examen psychologique de la donneuse d’ovocyte et à son examen médical 2500 
  • Les frais légaux relatifs à la contractualisation : 1000 USD et du conseil juridique de la donneuse d’ovocyte.  

Les options de prix pour une FIV aux Etats-Unis

Certaines cliniques américaines disposent d’option succès clé en main dans lesquels le prix des services sont majorés. En échange de quoi ? D’un plus grand nombre de tentatives ou d’un remboursement proportionnel des frais en cas d’échec du programme. Ces options sont donc à étudier avec minutie en fonction de votre cas. 

  • Cas n°1 : couple hétérosexuel avec des problèmes d’infertilité. Couple d’homme ou homme célibataire avec un spermogramme non satisfaisant. Echec de FIV précédentes. Mère porteuse en excellente santé et reconnue apte par la clinique. Les taux de réussites seront moins importants, l’option succès garanti est intéressante.  
  • Cas n°2 : couple d’homme ou homme célibataire avec un spermogramme satisfaisant. Donneuse d’ovocyte jeune. Couple hétérosexuel avec donneuse d’ovocyte jeune. Mère porteuse en excellente santé et reconnue apte par la clinique. L’option succès garanti apporte une tranquilité d’esprit. Mais les excellents taux de réussite des cliniques rendent l’option succès garanti financièrement moins intéressante.  

De nombreux parents d’intention ont également recours à un diagnostic génétique pré-implantatoire des embryons. Cette analyse permet d’écarter des tentatives de transfert les embryons non viable et augmentent ainsi les chances de succès de la première FIV. Il permet aussi de détecter certaines anomalies chromosomiques en amont. Un diagnostic génétique pré-implantatoire est une technique de pointe dont le coût aux Etats-Unis s’échelonne entre 5000 et 6000 USD.  

Conclusion  

Du fait des différences de systèmes de santé, le reste à charge du prix d’une procédure de FIV en France est sans commune mesure avec les prix des fiv pratiqués aux Etats-Unis. Cependant, il faut souligner que les packages proposés par les cliniques américaines comprennent la plupart du temps plusieurs cycles / tentatives de FIV. De plus, dans le cadre d’une gestation pour autrui, certains couples, notamment les couples homosexuels, auront besoin d’un don d’ovocyte dont le coût n’est pas inclus dans l’offre de base des cliniques de fertilité. L’existence d’examens médicaux optionnels coûteux comme la PGS renchérit également l’enveloppe à attribuer à ce poste de dépense. Mais peut en parallèle augmenter les chances de succès d’une grossesse dès le premier transfert.