Trouver mère porteuse

Comment les parents d’intention font-ils pour trouver leur mère porteuse idéale? 

Trouver une mère porteuse n’est pas possible légalement dans beaucoup de pays comme la France car la gpa est interdite.  Ainsi, nombre de parents désireux d'avoir des enfants par cette méthode sont obligées de se rendre à l’étranger pour donner suite à leur projet de parentalité et trouver une mère porteuse. Notamment dans le cadre d'une GPA aux Etats-Unis.  

Les Etats-Unis sont aujourd’hui une destination sure et éthique pour les parents en quête de mère porteuse pour faire une GPA. Pour autant, le choix de la gestatrice le dans le cadre d’une gestation pour autrui au pays de l’oncle Sam est loin d’être banal ou évident.  

N’habitant pas aux Etats-Unis, le premier réflexe sera bien sûr de recourrir à une agence de mères porteuses qui préselectionnera un certain nombre de candidates dans le cadre de leur objectif de reproduction médicalement assistée.  

Les agences de naissance par gpa prennent en compte un certain nombre de besoins, de garanties et de paramètres essentiels. Lesquels conditionneront le bon déroulement de la grossesse. Mais également la période du post-partum et même une partie de la vie du futur enfant et de ses parents biologiques. 

Mais vous serez, en tant que parents d’intention très vites acteur de ce choix. Quels seront vos critères à vous concernant les donneuses ? Comment trouver la perle rare, ou trouver la femme porteuse idéale qui correspondra au maximum de vos attentes. Trouver une mère porteuse est probablement une des étapes importantes les plus importante dans le processus de gestation pour autrui aux Etats-Unis. Il existe donc un aspect psychologique et émotionnel très fort dans ce type de rencontre.  

Alors, comment trouver une mère porteuse qui vous conviendra le plus ? Découvrez nos éléments de réponse dans la suite de cet article !  

Recourir à une agence de gestation pour autrui  

la « GPA indépendante » peu probable  

Certains parents d’intention sont déjà en relation, ou lié amicalement ou familialement avec une femme volontaire qui voudrait porter leur enfant.  

Quand ils ne connaissent pas dans leur entourage immédiat ses recherches directement sur les médiaux sociaux et certains forums du web. Cependant, on se doute facilement que les personnes qui proposent de telle manière leur service manquent probablement d’information sur la pratique éthique de la gestation pour autrui. Si la GPA était légale en France, effecturiez-vous vos recherches de mères porteuses en France sur un site d’annonces sur internet ?  

Dans le cas où la rencontre est sérieuse, les parents d’intentions américains peuvent donc ne pas avoir recours à une agence de mères porteuses et collaborer directement avec leurs avocats et leur clinique de fertilité.  

C’est ce qu’on appelle une GPA indépendante.  

Cependant, l’écrasante majorité des parents d’intention français ne se trouvent pas dans cette disposition.

Ils ne connaissent souvent aucune femme résidente aux Etats-Unis en mesure de collaborer avec eux. Pire, se lancer au petit bonheur la chance dans une recherche sur des réseaux sociaux comme Facebook ou sur des forums les exposent à des situations de chantage et des risques d’arnaque.  

Parallèlement, il faut donc pouvoir dépasser la barrière de la langue pour ceux qui ne parlent pas anglais, savoir où et comment chercher. Et ainsi éviter les déconvenues. 

Il faut donc le rappeler. Faire confiance à des cliniques de gestation pour autrui s’avère le choix le plus prudent.  Seule l’agence est garante de la bonne-foi et du bon déroulement d’une GPA pour les parents d’intention comme pour les mères porteuses. Son importance est cruciale !  

La première étape pour trouver une mère porteuse depuis la France est donc d’abord celle de choisir l’agence avec laquelle vous souhaitez collaborer. Mais comment la choisir ? Voici quelques pistes de réflexions ici. 

Critères des agences pour être mère porteuse  

Les  agences GPA de femmes porteuses offrent un avantage certain en termes d’aide, de sécurité et praticité.  

Elles effectuent en amont un immense travail de sélection des mères porteuses. Et ce sur la base de critères très stricts, d’un point de vue médical, psychologique et moral, pour offrir des profils de candidates irréprochables. 

Vous prouvez trouver ci-dessous quelques uns des critères sur lesquels les agences de maternité de substitution se basent pour leurs services et programmes.  

L’état de santé de la mère porteuse  

Les agences s’assurent que la future mère porteuse ne souffre d’aucune déficience physique et/ou psychique, d’aucune pathologie infectieuse ou non infectieuse évolutive ou chronique. Certains dépistages sont d’ailleurs systématiques dans ce cadre. Notamment ceux de l’infection à VIH, des hépatites virales, de la toxoplasmose, de la rubéole, et de la syphilis, entre autres.  

Les antécédents de santé reproductive  

Une femme n’ayant aucun antécédent personnel ou familial de santé constitue forcément un meilleur choix qu’une femme ayant des antécédents de fausses couches spontanées à répétition, de menaces d’accouchement prématuré, ou de complications durant la grossesse.  

Les agences effectuent un examen préliminaire du dossier médical de la mère porteuse. Cependant, la responsabilité de valider médicalement le profil de votre donneuse revient à la clinique de fertilité et au ou à la gynécologue-obstétricien(ne) qui créera les embryons et effectuera le transfert d’embryon.  

La profession de la mère porteuse  

Certaines professions sont considérées à risque surtout pour une femme enceinte. Il s’agit notamment des travaux physiques, qui occasionnent ou peuvent occasionner une hyperpression abdominale, et exposer la mère porteuse à des risques de menaces de fausse-couche ou d’accouchement prématuré. Surtout pendant les deux derniers trimestres de la grossesse.  Les agences de femmes porteuses y font donc attention. Les candidates qui sont présentées aux parents d’intention exercent des professions compatibles avec une grossesse.

Les futurs parents d’intention peuvent aussi avoir leurs propres critères par rapport à la profession de la mère porteuse et il est important qu’ils soient à l’aise avec la profession qu’elle exerce.

Accepteriez-vous que la femme qui porte votre enfant travaille dans un ranch ?

La situation matrimoniale de la mère porteuse

Les agences de mères porteuses ne porte pas de jugement sur la configuration familiale du foyer de la mère porteuse. Celle-ci peut être célibataire, en couple avec un homme ou une femme, mariée, divorcée, veuve. Ce n’est pas la question que se posent les agences GPA. Le plus important est qu’elle dispose d’un soutien matériel, émotionnel immédiat et à proximité. Par exemple, une candidate mère porteuse, déjà maman solo de ses propres enfants, peut vivre à proximité de sa famille lui procurant toute l’aide dont elle a besoin quand cela est nécessaire.  

L’hygiène de vie  

Les habitudes alimentaires ou l’hygiène de vie en général, l’existence ou non d’une assurance santé, une expérience antérieure de gestation pour autrui, les considérations éthiques et religieuses de la mère porteuse sont autant d’autres critères à prendre en compte pour faire un bon choix de mère porteuse.  

Il est tout aussi primordial de connaître les motivations de la femme porteuse pour faire une GPA; qu’elles soient matérielles ou non.  

Quoiqu’il arrive tous ces critères sont analysés et résumés dans la fiche récapitulative de la candidate mère porteuse communiquée en amont aux parents d’intention.  

Les points mentionnés ci-dessus sont condensés par rapport à tous les critères de sélection que les agences utilisent.  

Pour aller plus loin sur la question, nous recommandons  la lecture de notre article : 

Ecouter les demandes des parents d’intention et de la gestatrice 

Il faut s’imaginer le travail dans une agence de mères porteuses assez similaire à un travail dans une agence matrimoniale. C’est un travail de Match-making qui est réalisé. 

Un travail d’entremetteuse

Une fois que les critères de base, relatifs à la santé et à la stabilité sociale de la candidate mère psychologique sont validés, il reviendra à l’agence d’écouter les critères et demandes de la mère porteuse vis-à-vis des parents d’intention. Et aussi les critères et demandes des parents d’intention vis-à-vis de la candidate mère porteuse. Car aux Etats-Unis, chaque partie les parents d’intention comme la mère porteuse doivent être d’accord avant de commencer un parcours de GPA. Trouver une mère porteuse n’est pas un processus unilatéral. Vous choisirez une mère porteuse autant qu’elle vous choisit. On parle de présentation!

L’accueil et le temps que l’agence de mères porteuses vous consacrera a définir ensemble le profil idéal de candidate est donc très important dans la réussite de votre projet de gestation pour autrui.  

Critères de la mère porteuse : 

En amont des rencontres, la mère porteuse peut définir avec l’agence un certain nombre de préférences : 

  • Sa volonté de colaborer avec des parents d’intention américain ou internationaux 
  • Sa volonté de colaborer avec une famille « traditionnelle », un couple hétérosexuel ou avec tout type de famille.  
  • Sa volonté future de garder contact (ou pas) avec les parents d’intention, son ouverture à construire une relation ou la fréquence des contacts. 
  • Sa compensation. Les packages sont toutefois standardisées en fonction de l’expérience de la femme porteuse et de son lieu de résidence.  
  • Ses préférences en termes de droits reproductifs. Dans quel cas serait-elle encline à procéder à une interruption volontaire de grossesse ou une interruption médicale de grossesse?

De leur côté, les parents d’intention peuvent aussi définir avec l’agence un certain nombre de préférences.

Comme un effet mirroir, les attentes des parents d’intention peuvent être aussi nombreuses et diverses que les attentes des femmes porteuses. 

  • La question financière arrivera peut-être plus rapidement car le budget d’une GPA aux Etats-Unis est conséquent et beaucoup de parents d’intention cherchent à contenir au maximum du possible un certain nombre de coûts. Cette question fait référence à la compensation de la mère porteuse (article 13) autant qu’à l’assurance santé (article 5) 

Toutefois, certaines demandes et critères peuvent retarder en temps votre projet de GPA, ou en ralourdir le coût. 

  • Il est encore possible de chercher une femme porteuse qui accepte une grossesse gemellaire, porter des jumeaux. Cependant, de moins en moins de candidates y sont disposées. La recherche sera donc très chronophage. 
  • Il est tout aussi possible de chercher une femme porteuse qui se nourisse et n’utilise que des produits biologiques pour le bien-être de l’enfant à naitre. A moins qu’elle n’y soit naturellement disposée (la recherche sera alors plus longue), elle sera en droit de vous demander une contrepartie financière pour le surcoût qu’un tel mode de vie engendre. 
Garder contact ? 

Les parents d’intention et la mère porteuse doivent définir, avec l’agence de gestation pour autrui idéalement, et ce dès le départ, le lien qu’ils souhaitent garder pendant et après la grossesse. Un tel choix permet parallèlement de mieux connaître la mère porteuse. Et de la suivre de près pour s’assurer qu’elle ne manque de rien et que la grossesse suit son cours normal. L’autre avantage majeur d'un tel choix, c’est que les parents d’intention pourront ultérieurement parler à l’enfant de ses origines, s’il souhaite les connaître.    
femme porteuse agence
De nombreux parents d’intention gardent contact avec les femmes porteuses !

Certains couples font l’option de ne jamais rencontrer la mère porteuse pour ne pas créer de liens trop forts et s’en remettent à une agence de GPA, pour tout prendre en main. Cela rend les choses plus simples pour eux. Car ils pensent ainsi pouvoir se sentir moins redevables avec elle.

Profils de sites de rencontre 

De nombreuses agences demandent en plus de ces critères que chaque partie remplisse un profil en ligne qui sera communiqué aux autres. Comme dans un site de rencontre, vous vous y présenterez succinctement (ou pas) et y adjoindrez des photos (à foison, peut-être !!).

Votre profil sera communiqué aux candidates mères porteuses avant qu’elles se décident à vous rencontrer.

Et au final, ça donne un peu un profil « Tindr de la famille » !-)

Vous aurez aussi accès à une sélection de profils effectuée par l’agence. Et c’est sur cette base que vous vous déciderez à un entretien. 

Un feeling réciproque  

Voilà, votre sélection de critères communiquée avec l’agence, celle-ci revient avec des profils qui correspondent à votre recherche. Vous étudiez les profils et vous appercevez qu’ils correspondent en tout point aux attentes que vous aviez. C’est normal, et c’est le résultat du travail de « jumelage » de l’agence. Un profil de candidate vous saute aux yeux, vous envisagez une rencontre, c’est la dernière étape avant de choisir. Et vous en êtes acteur à 100% !. 

Si vous ne pouvez venir aux Etats-Unis pour cette étape, l’agence organisera le plus souvent en ligne une visio conférence en ligne, où vous vous présenterez et où elle se présentera. L’agence peut fournir assitance linguistique et s’efforcera de « briser la glace » des plus timides pour fluidifier les échanges et que chaque partie puisse comprendre au maximum le caractère et les attentes de l’autre partie.  

Un dernier détail, non moins important : la rencontre est une question de feeling réciproque entre les parents d’intentions et la mère porteuse. Un peu comme en amour, il y a une part de destin et d’inexplicable dans la façon dont les gens se rencontrent. Et c’est peut être la conclusion de cet article. Nous posions la question : «  comment trouver la mère porteuse idéale ? » 

Cependant la vrai question est plutôt : « comment mères porteuses et parents d’intention se trouvent ? » 

A relire, les témoignages d’Ashley ou de Myriam ou bien encore de nos parents d’intention  

On comprend que le destin prend aussi sa part dans chaque parcours de gestation pour autrui.