enquête parents d'intention gpa

L’enquête de 2023 de SurrogateFirst sur les parents d’intention ouvre de nouvelles perspectives sur la réalité complexe de la gestation pour autrui (GPA). Avec des données recueillies auprès de parents ayant déjà eu recours à cette méthode ainsi que de ceux envisageant de le faire, l’étude offre des éclairages précieux. Le but de cette enquête est donc triple : partager des enseignements basés sur des expériences réelles, éduquer la société sur les besoins de soutien des parents d’intention, et finalement, apporter un soutien global à la communauté de la GPA. De l’impact de l’infertilité aux défis financiers, cette enquête met en lumière des aspects souvent méconnus mais essentiels de la GPA.

L’enquête sur les parents d’intention 2023 de SurrogateFirst partage les résultats des parents d’intention expérimentés qui ont fondé leur famille par le biais de la gestation pour autrui et de ceux qui envisagent de le faire.

Sensibilisation des parents à la gestation pour autrui

La sensibilisation et la recherche des parents d’intention sur la gestation pour autrui s’effectuent de plus en plus en ligne, en particulier sur Google et dans les médias sociaux . Les canaux traditionnels tels que le bouche-à-oreille et les références professionnelles restent également des sources importantes de sensibilisation .

L’infertilité fait payer un lourd tribut aux parents d’intention en termes de perte de temps (3,6 années passées à essayer de concevoir un enfant), de charges financières et physiques (3,8 cycles de FIV) et d’impact négatif sur leur santé mentale (74 %) .

  • L’infertilité renforce les relation– Les répondants qui ont connu l’infertilité et qui ont décidé de faire appel à une mère porteuse pour avoir un enfant ont mentionné que l’infertilité avait renforcé ou considérablement renforcé leur relation avec un partenaire (77%) .
  • Sélection harmonieuse de la mère porteuse – Les parents d’intention se sont surtout intéressés aux antécédents de grossesse, à l’âge et au lieu de résidence de la mère porteuse lors du processus de sélection de la mère porte use. En moyenne, les parents parents d’intention ont ainsi examiné 4,2 profils et ont mis 4,3 mois avant de trouver une femme porteuse qui leur convienne.
  • Un chemin semé d’embûches – Dans 53 % des cas, la mère porteuse n’a pas réussi à s’allier avec son partenaire. Cependant, une fois l’allié trouvé, 80 % d’entre eux sont tombés enceintes après le premier transfert de fécondité par voie intraveineuse .
  • Expériences positives – À la fin de leur parcours de gestation pour autrui, 94 % des parents d’intention se sont déclarés satisfaits de l’ensemble de leur parcours de GPA aux USA . Les parents d’intention ont été le plus satisfaits par leur mère porteuse et le moins satisfaits de l’expérience de l’accouchement .

Les 3 principales préoccupations des futurs parents

1. Coût – charge financière de la gestation pour autrui,

2. Conception infructueuse – peur et angoisse de ne pas pouvoir fonder une famille,

3. Confiance – confier à quelqu’un d’autre la responsabilité de la santé du fœtus .

Meilleurs conseils des parents d’intention expérimentés

Des parents d’intention expérimentés partagent leurs conseils pour que le voyage se déroule sans encombre, dont voici quelques enseignements et conseils :

#1. Soyez bien informé – faites des recherches approfondies sur le processus.

#2. Soyez patient – il s’agit d’un parcours long et compliqué, alors ne vous précipitez pas.

#3. Relation avec la mère porteuse – Établissez une relation solide avec votre mère porteuse, et ce dès le début.

Les défis financiers des parents d’intention

  • #Première préoccupation des parents d’intention – le fardeau financier. La majorité des futurs parents qui envisagent de recourir à une gestatrice (76 %) déclarent que les difficultés financières représentent un fardeau modéré ou important .
  • La gestation pour autrui est principalement autofinancée (87 %), en raison du manque d’accès aux prêts bancaires, aux bourses d’études et aux avantages sociaux offerts par les entreprises.
  • Les parents d’intention sous-évaluent le coût total de la GPA aux Etats-Unis de 23 % en moyenne. En outre, 60 % des parcours de GPA coûtent 150 000 $ ou plus, alors que 27 % seulement ont prévu ce montant dans leur budget .
  • La rémunération des mères porteuses augmente de 13 %, passant ainsi de 43 000 $ à 49 000 $. En moyenne, les mères porteuses actuelles s’attendent à être payées 60 000 $, ce qui représente un écart de 21 % par rapport aux attentes en matière de rémunération .

Conclusion: Ce que l’Enquête Nous Enseigne sur la GPA en 2023

Cette enquête est riche en informations et apporte une multitude de perspectives sur la GPA, notamment les défis et les satisfactions éprouvés par les parents d’intention. Elle révèle des données cruciales, comme le fardeau de l’infertilité, la manière de sélectionner une mère porteuse ou encore les défis financiers associés à cette démarche. Plus encore, elle met en avant le rôle de l’information et du soutien dans la réussite d’un tel projet. C’est une ressource précieuse pour tous ceux qui envisagent de se lancer dans une telle aventure et pour les professionnels du domaine. Cette enquête nous rappelle que, malgré les défis, 94 % des parents d’intention déclarent être satisfaits de leur expérience de GPA aux USA.

Pour une meilleure compréhension de ce qu’implique réellement la GPA, il est conseillé de consulter ce genre d’études approfondies et d’interagir avec des experts dans le domaine. Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra aborder la GPA avec tous les éléments en main pour prendre une décision éclairée.

gestation pour autrui nevada usa

Faire une GPA au NEVADA

Les Statuts révisés du Nevada 126.500-126.810 autorisent expressément la GPA au NEVADA. Le Nevada a des lois…

Lire la suite

En partenariat avec Missions Entreprises, Solutions Freeelance pour TPE et PME